L’accumulation compulsive a-t-elle une incidence sur les intrusions d’insectes?

 Dans Décontamination

L’accumulation compulsive est une maladie méconnue et peu fréquente, mais qui a de réelles incidences. Seuls 2 à 6 % de la population en serait atteinte. Si certains collectionneurs compulsifs vivent dans un chaos plutôt ordonné, d’autres évoluent dans un environnement dont l’encombrement rendrait malades la plupart des gens. Au-delà du « simple » entassement d’objets, quelles sont les conséquences de cette compulsion? Notamment, favorise-t-elle l’infestation d’insectes?

Comment se manifeste l’accumulation compulsive?

Une personne atteinte de cette compulsion n’est pas capable de jeter les objets qu’elle accumule. Elle les collectionne au point de vivre dans un espace qui ne peut plus remplir sa fonction de base. Ainsi, son appartement ou sa maison ne sert plus à la vie quotidienne: elle sert à entreposer les choses qu’elle ramasse. Au fur et à mesure que les choses s’empilent, la personne voit sa vie se détériorer au point où elle ne peut plus fonctionner.

Les incidences du collectionnisme apparaissent

Les problèmes sérieux surviennent dès que l’encombrement devient excessif. Rapidement, les objets que le malade empile sont si nombreux qu’il est impossible pour lui de les déplacer. Ce faisant, il ne peut plus nettoyer le lieu qu’il habite. La moisissure commence à apparaître, de même que les risques de chutes et d’incendie, qui augmentent considérablement. Mais, surtout, le problème est le suivant: les infestations parasitaires commencent, car les liquides, la nourriture et les déchets qui s’entassent et s’accumulent sur le sol ne peuvent plus être nettoyés.

L’invasion d’insectes peut être une conséquence de l’accumulation compulsive

Les conditions d’hygiènes qui se détériorent favorisent grandement l’intrusion d’insectes ravageurs. L’infestation de bestioles qu’amène l’accumulation compulsive devient ainsi rapidement dommageable pour la santé. Certains parasites transportent des maladies dangereuses, comme le virus du Nil occidental ou la maladie de Lyme. La présence accrue de ces parasites augmente donc les risques de contamination. De même, d’autres insectes, comme les blattes, peuvent contribuer à favoriser l’apparition d’asthme et d’allergies chez les enfants.

Facile à accumuler, délicat à désencombrer

Les conditions insalubres qui découlent de l’accumulation compulsive constituent donc une menace pour la santé du malade et de son entourage, car les risques de contagion liés à l’invasion d’insectes sont bien réels. Une bonne planification du processus de nettoyage doit être rapidement effectuée lorsqu’on découvre un tel problème. Cependant, cette décontamination ne doit pas être traitée comme un simple ménage routinier. En effet, les insectes peuvent se disperser si leur habitat est perturbé et ils risquent de morde la personne chargée de l’entretien. Ces piqures et ces morsures potentielles peuvent contenir du venin ou d’autres bactéries.

Un expert de la décontamination parasitaire à votre rescousse

L’accumulation compulsive est une maladie qui entraîne des conditions fortement insalubres. Conséquemment, les insectes s’installeront rapidement dans ce genre d’endroit et ils le coloniseront en grand nombre. Rapidement, le lieu sera envahi et il deviendra leur territoire. Puisqu’un simple nettoyage de l’espace encombré sera loin d’être suffisant, il est primordial de faire appel à un service de décontamination. Seul lui éliminera tout danger potentiel.